accueil       travaux       textes       association       biographie       liens        contact

multi-faces


Reboot, 2011
work in progress










> installations

> peintures

> vidéos

> projets     >>>

image : Jean-Michel Baconnier©

A ce jour, le projet Reboot s'articule en trois étapes :

1. La collecte, à l'aide de différents médiums, réalisée avec l'artiste Julien Prévieux, d'un maximum de données en relation au contenu des soirées Reboot initiées par Christophe Kihm, qui ont eu lieu de février à décembre 2011, tous les derniers jeudis du mois au Palais de Tokyo à Paris.

2. La présentation de différentes structures des archives Reboot effectuées par Julien Prévieux et moi-même, à l'occasion de la dernière soirée « Reboot 9 », le 15 décembre 2011 au Palais de Tokyo. Cette soirée a été ponctuée par les inteventions de Bénédicte Defontaines (neurologue) et de Jérôme Thièvre (ingénieur à l'INA).

3. Le développement à long terme de la structure des archives Reboot que j'ai construite dans laquelle figure une grande partie des données récoltées durant les soirées ainsi que la poursuite de projets en découlant. Ces données engendrant de nouvelles recherches sortant du cadre même des soirées Reboot. Ce travail en construction est visible ici.


Creuser l'archive
(Communiqué de la soirée du 15 décembre 2011, Palais de Tokyo.)

Il est entendu que lorsque que nous « rebootons » un ordinateur, il s'agit, à l'inverse de sa réinitialisation (reset), de le redémarrer en préservant les données qui y sont mémorisées. Dans le cadre des soirées « Reboot », Christophe Kihm nous a donc logiquement proposé d’archiver l’ensemble des séances de l’année et d’en fournir une restitution sous forme de projets, en fin de cycle, pour finalement le relancer. Nous avons donc assisté à l’intégralité de ces présentations en tentant de collecter et de stocker le maximum d’informations. Les données partagées par les intervenants des conférences ont été archivées à l'aide de tous les supports et procédés d'enregistrement disponibles dans ce contexte : mémoires cérébrales, mémoires numériques, textes manuscrits et dactylographiés, dessins, photographies, enregistrements sonores, vidéos, PowerPoint, etc.
Or, que faire d’une telle archive quand il est question de relancer la machine ? Comment restituer une telle quantité d’informations ? Et avec quels outils de consultation ? Sommes-nous en train de vivre le rêve de Gordon Bell, informaticien chez Microsoft, qui enregistre chaque seconde de sa vie ou resterons-nous hantés, comme lui, par des trous de mémoire inévitables ?
Si ces questions ont guidé nos recherches, il ne s’agira donc pas, dans la cadre de ce site Internet, de faire l’inventaire exhaustif de nos données archivées, pas plus que de réaliser une synthèse des séances ou d’imposer une forme définitive et figée à leurs archives. Nous tenterons en revanche de proposer des pistes qui intègrent ces données collectées au sein de projets pour mieux les déployer en dehors du cadre des événements « Reboot ». Plus qu’une restitution stricto sensu de l’archive, nous souhaitons réfléchir à des outils, à des mises en formes d’archivages et à des actions opératoires qui découlent de l’utilisation de systèmes ou de failles dans les modes de mémorisation.
On l’aura compris, les données mises à disposition ici ne font pas office d'une conclusion mais ce geste de diffusion a pour objectif de relancer les enjeux abordés durant ce cycle annuel d’interventions par le biais de leur propre archivage. 

Jean-Michel Baconnier et Julien Prévieux